Le gardien des arômes
Retrouvez-nous sur :
Process

Etape 1 : Levée du liège

Levée du liège - DIAM Bouchage

Aujourd’hui, la suberaie mondiale serait d'environ 2.600.000 hectares, répartis exclusivement sur sept pays. L'écorçage d'un chêne-liège (démasclage ou levée de liège) s’effectue en moyenne tous les 10 ans.

Avec près de 15 000 tonnes d’écorce brute utilisée par an, Diam Bouchage est un acteur majeur du marché mondial du liège.

Etape 2 : Broyage

Les planches de liège sont stockées à l'air libre pendant une durée de 6 à 12 mois.

Le liège brut est lavé à l’eau bouillante puis broyé. Les grains obtenus sont tamisés par densimétrie pour éliminer les composés ligneux et les corps étrangers (cailloux, insectes...)

Seulement la fleur de liège, la partie la plus noble, est conservée (subérine).

Etape 3 : Purification DIAMANT®

Purification du liège : le procédé DIAMANT®

Le gaz carbonique (CO2) est un solvant abondant dans la nature, non toxique, inerte, inodore, et incolore. Principal composé entrant dans la « Chimie Verte », son utilisation n’altère pas les produits et ne génère pas de résidus polluants.

Dans des conditions particulières de température et de pression, le gaz carbonique (Co2) atteint l’état « supercritique ». Il combine alors les propriétés pénétrantes du gaz, et drainantes du liquide (utilisé par exemple pour extraire la caféine du café).

Diam Bouchage a développé avec le CEA l’application de ce procédé au nettoyage du liège.

Grâce au procédé Diamant, le CO² supercritique extrait du liège les composés responsables des déviations sensorielles dans le vin, et notamment le TCA responsable du goût de bouchon.

Le liège est totalement purifié, sensoriellement neutre.

Etape 4 : Microsphères

Les microsphères

Une microsphère est une particule sphérique dont la taille est de l'ordre du micromètre (entre 1 μm et 1 mm). Sous l'effet de la chaleur, la pression à l'intérieur de la sphère augmente, entraînant son expansion. Le volume final peut atteindre cinquante fois le volume initial.

On retrouve des microsphères dans des balles de tennis, des gobelets en carton ou des applications cosmétiques (effet volumétrique).

Mélangée à la farine de liège, les microsphères gonflent au moment de la cuisson du bouchon, et viennent se loger entre les particules de liège. On obtient une parfaite homogénéité de la structure du bouchon et ainsi la maitrise des échanges gazeux entre l’intérieur et l’extérieur de la bouteille.

Les microsphères renforcent la souplesse du bouchon et participent au maintien de son élasticité. Elles apportent l’étanchéité nécessaire à la conservation du vin et permettent d’obtenir les propriétés mécaniques recherchées.

Etape 5 : Fabrication

Fabrication des bouchons Diam

Le mélange fleur de liège / microsphère est complété par un liant apte au contact alimentaire avant d’être moulé puis cuit à la vapeur. Les bouchons formés sont ensuite usinés aux dimensions souhaitées puis satinés avec un mélange à base de silicone et de paraffine.

Grâce aux propriétés bactériostatiques du procédé Diamant, il est possible d’éviter l’utilisation d’agents lavants tels que le peroxyde (eau oxygénée). La suppression de ce composé confère au bouchon la couleur naturelle et authentique du liège tout en préservant l’environnement. Têtes et roules du bouchon sont personnalisés pour chaque client grâce à un marquage à feu ou laser.

Etape 6 : Contrôles qualité

Contrôles qualité - DIAM Fabricant de bouchons en liège

Les usines qui produisent Diam® sont certifiées ISO 22000 et répondent aux standards des normes d’hygiène HACCP. Les trois sites de production sont, de plus, certifiés FSC.

Chaque lot de bouchon est soumis à des contrôles de qualité rigoureux au départ de l’usine, à l’arrivée dans chacun des centres de finition ainsi qu’après le marquage et le traitement de surface. Les échantillons sont archivés en laboratoire durant toute la durée de vie du produit.

Pour chacun des lots, nous analysons systématiquement :

  • TCA, PeCa, TBA, PCA relargables
  • Force d’extraction
  • Taux de poussière
  • Remontées capillaires

Cette rigueur nous permet d’apporter une garantie individuelle sur les taux de TCA et la mémoire mécanique.

  • Levée du liège

    Aujourd’hui, la suberaie mondiale serait d'environ 2.600.000 hectares, répartis exclusivement sur sept pays. L'écorçage d'un chêne-liège (démasclage ou levée de liège) s’effectue en moyenne tous les 10 ans.

    Avec près de 15 000 tonnes d’écorce brute utilisée par an, Diam Bouchage est un acteur majeur du marché mondial du liège.

  • Maturation, Bouillage et Broyage

    Les planches de liège sont stockées à l'air libre pendant une durée de 6 à 12 mois.

    Le liège brut est lavé à l’eau bouillante puis broyé. Les grains obtenus sont tamisés par densimétrie pour éliminer les composés ligneux et les corps étrangers (cailloux, insectes...)

    Seulement la fleur de liège, la partie la plus noble, est conservée (subérine).

  • Purification du liège : le procédé DIAMANT®

    Le gaz carbonique (CO2) est un solvant abondant dans la nature, non toxique, inerte, inodore, et incolore. Principal composé entrant dans la « Chimie Verte », son utilisation n’altère pas les produits et ne génère pas de résidus polluants.

    Dans des conditions particulières de température et de pression, le gaz carbonique (Co2) atteint l’ état « supercritique ». Il combine alors les propriétés pénétrantes du gaz, et drainantes du liquide (utilisé par exemple pour extraire la caféine du café). Diam Bouchage a développé avec le CEA l’application de ce procédé au nettoyage du liège.

    Grâce au procédé Diamant, le CO² supercritique extrait du liège les composés responsables des déviations sensorielles dans le vin, et notamment le TCA responsable du goût de bouchon. Le liège est purifié afin d'être le plus neutre au niveau sensoriel.

  • Les microsphères

    Une microsphère est une particule sphérique dont la taille est de l'ordre du micromètre (entre 1 μm et 1 mm). Sous l'effet de la chaleur, la pression à l'intérieur de la sphère augmente, entraînant son expansion. Le volume final peut atteindre cinquante fois le volume initial.

    On retrouve des microsphères dans des balles de tennis , des gobelets en carton ou des applications cosmétiques (effet volumétrique).

    Mélangée à la farine de liège, les microsphères gonflent au moment de la cuisson du bouchon, et viennent se loger entre les particules de liège. On obtient une parfaite homogénéité de la structure du bouchon et ainsi la maitrise des échanges gazeux entre l’intérieur et l’extérieur de la bouteille.

    Les microsphères renforcent la souplesse du bouchon et participent au maintien de son élasticité. Elles apportent l’étanchéité nécessaire à la conservation du vin et permettent d’obtenir les propriétés mécaniques recherchées.

  • Fabrication des bouchons Diam

    Le mélange fleur de liège / microsphère est complété par un liant apte au contact alimentaire avant d’être moulé puis cuit à la vapeur. Les bouchons formés sont ensuite usinés aux dimensions souhaitées puis satinés avec un mélange à base de silicone et de paraffine.

    Grâce aux propriétés bactériostatiques du procédé Diamant, il est possible d’éviter l’utilisation d’agents lavants tels que le peroxyde (eau oxygénée). La suppression de ce composé confère au bouchon la couleur naturelle et authentique du liège tout en préservant l’environnement. Têtes et roules du bouchon sont personnalisés pour chaque client grâce à un marquage à feu ou laser.

  • Contrôles qualité

    Les usines qui produisent Diam® sont certifiées ISO 22000 et répondent aux standards des normes d’hygiène HACCP. Les trois sites de production sont, de plus, certifiés FSC.

    Chaque lot de bouchon est soumis à des contrôles de qualité rigoureux au départ de l’usine, à l’arrivée dans chacun des centres de finition ainsi qu’après le marquage et le traitement de surface. Les échantillons sont archivés en laboratoire durant toute la durée de vie du produit.

    Pour chacun des lots, nous analysons systématiquement : - TCA, PeCa, TBA, PCA relargables Force d’extraction Taux de poussière Remontées capillaires Cette rigueur nous permet d’apporter une garantie individuelle sur les taux de TCA et la mémoire mécanique.


contact@diam-cork.com